OT-Portesdelanjou, le blog d’une passionnée de tourisme

Un grand bonjour à tous sur mon blog Objectif Tourisme Portes de L’Anjou !

Je m’appelle Jean et je suis originaire d’Anjou. Tout juste retraité, j’habite aujourd’hui sous le soleil de la Côte d’Azur à Nice car je souhaitais me rapprocher de mes enfants. J’ai toujours aimé découvrir les différentes régions de France car notre beau pays a temps à offrir ! Il n’y a pas forcément besoin de faire des milliers de kilomètres ou d’heures d’avion pour s’émerveiller.



J’aime voyager, passionnément. Et si vous lisez ce blog, vous aussi, vous aimez prendre la route. Quel plaisir de se promener aux quatre coins du pays, d’aller de découverte en découverte, de rencontrer des gens nouveaux. C’est ma poussée d’adrénaline, ce qui me fait rêver : j’aime admirer des vues magnifiques ou parcourir les ruelles de villages aux belles pierres.

J’aime rencontrer des gens, des vrais. Les gentils, les généreux. Ceux qui ont le sens de l’accueil, et en France, ils sont nombreux. Ceux qui vont aimer vous parler des beautés de leur région, et vous donner des conseils pour que vous poursuiviez au mieux votre voyage. J’en ai rencontré souvent. Ils sont toujours ravis que vous veniez découvrir un petit peu de leur coin de ciel bleu.

Ma région : les « portes d’Anjou »

Ma région d’origine se trouve dans les Pays-de-la-Loire. C’est dans le Maine-et-Loire, entre les villes d’Angers et du Mans (la ville des 24 heures), et c’est plus précisément le coin que l’on appelle « les portes de l’Anjou ». Vous y trouvez cinq communes principales, que je connais bien : Durtal, Daumeray, Montigné-lès-Rairies, Morannes-sur-Sarthe, et Les Rairies.

Si vous aimez la nature, les randonnées pédestres et les ballades en vélos, si vous êtes tentés non seulement par les visites culturelles mais par le canoë-kayak ou la pêche, alors cette région est faite pour vous ! Et ce n’est pas au bout du monde : c’est à seulement 1h30 de la gare de Paris Montparnasse…

Il y a un sympathique zoo à La Flèche, quelques belles vignes, et des maisons troglodytiques qui vous étonneront. Ne manquez pas le superbe château des Comtes d'Anjou. Il y a aussi d’agréables randonnées dans la forêt de Chambiers, qui compte deux étangs, les fleuves du Loir et de la Sarthe, ainsi que la rivière de l’Argance. On peut longer ces fleuves à vélo, ou les parcourir au fil de l’eau, en péniche, en bateau, en canoë... Vous pouvez même accoster au château de Lude en canoë-kayak ! En plus, pour que la boucle de vos vacances soit parfaite, les châteaux de la Loire ne sont vraiment pas loin.

Si vous êtes gourmand, vous vous délecterez de la spécialité charcutière du coin, les « rillauds ». Ce sont des morceaux de poitrine de porc, qui se dégustent chauds, biens salés, bien poivrés, et accompagnés d’un bon vin rouge d’Anjou (il paraît qu’à Saumur on les déguste froids, avec un verre de vin blanc). Dans le village de Brissac, chaque premier dimanche de juillet, une grande fête populaire fait honneur à cette délicieuse spécialité locale.

Vous l’avez compris, il y a beaucoup à voir et à faire dans ma région des Portes d’Anjou: n’hésitez pas, venez y faire un tour !

La commune de Durtal

Durtal est une belle ville, qui est à la fois ancienne et dynamique. On peut y trouver de vieilles pierres, notamment des bâtiments monastiques construits par des moines de Saint-Serge d'Angers au XIème siècle. Vous verrez l’imposante Porte Verron, qui fermait la vieille ville, et l’ancien château des comtes d’Anjou, qui domine le fleuve du Loir.

On peut aussi profiter de lieux plus modernes, tels que bars et restaurants. A moins de 10km, il y a un théâtre à Fougeré, en plus du cinéma de Durtal. La Flèche, à une dizaine de kilomètres, élargit encore le choix de lieux pour sortir. Il y a une discothèque à Juvardeil, à moins de 20km. Depuis 30 ans, la Fête du Loir bat son plein à Durtal, en juillet, avec concerts, feu d’artifice, bals populaires…

Durtal compte presque 3 500 habitants, ce qui n’est pas rien tout de même. Et c’est assez idéal : après quelques années de vie à Durtal, vous vous y sentez vraiment bien, c’est facile de connaître du monde et de se faire des amis ici. Les gens sont ouverts et tranquilles.

C’est normal : ils vivent dans un havre de verdure. Tout autour de la ville, le paysage est très vert, et le cours d’eau de l’Argance passe tout près. Un circuit botanique très agréable est prévu pour se promener le long de la rivière. Les arches du vieux pont ont été restaurées, ce qui donne un joli décor. Si vous poussez un peu plus loin, vous trouverez le beau château de Chambiers, qui fait table d’hôtes. Il est tellement chic qu’il accueille toutes les réceptions de mariage du coin. C’est un château du XVIIIème très convenablement restauré, avec un jardin classique à la française, entouré par la forêt.

Connaissez-vous le département de Maine-et-Loire ?

Le département de Maine-et-Loire correspond à peu près à l’ancienne province d’Anjou. Il compte notamment les villes d’Angers, Saumur et Cholet (célèbre pour ses mouchoirs rouges!) D’Est en Ouest, le fleuve de la Loire traverse tout le Maine-et-Loire, ce qui donne un paysage verdoyant, avec quelques étangs, et une biodiversité très riche.

Le département est riche de nombreux lieux d’intérêt touristique. Ainsi, le château d’Angers, en plein cœur de la ville, est magistral. Il contient notamment les superbes « tapisseries de l'Apocalypse ». Elles datent des années 1380, époque marquée par la peste noire et la guerre de Cent ans, et méritent incontestablement la visite.

Le château de Brissac, à Brissac Loire Aubance, est haut de sept étages et riche de 200 salles. Un brin baroque, il résonne toujours du souvenir de vies anciennes et riches de passions. On prétend que le fantôme de Charlotte de Valois, fille de Charles VII et d'Agnès Sorel, hante encore les lieux. Elle avait été transpercée en 1462 par l’épée du propriétaire des lieux, son époux, pour cause d’adultère avec l’un de ses meilleurs amis...on apercevrait sa silhouette blanche lors des nuits d’orage…Plus calmes, le château de Saumur, qui surplombe avec majesté la Loire, ou le château de Montsoreau, lui-aussi sur les bords de ce fleuve, s’offrent également à la visite – ils sont tout aussi magnifiques.

Le département compte en outre la célèbre abbaye Notre-Dame-de-Fontevraud, une ancienne abbaye fondée en 1101. Elle est encore actuellement située sur un immense site monastique. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Le tout se visite, sur environ 13 hectares.

Le département est connu aussi pour son vignoble. C’est tout simplement la troisième région viticole de France, avec les vins d’Anjou et de Saumur. Ces cépages se plaisent dans un sol fait de schiste et de tuffeau. Si vous passez par-là, n’oubliez pas de déguster un Saumur blanc, un bon crémant de Loire, ou un vin moelleux des coteaux de l’Aubance, parmi tant d’autres…

Le Pays de la Loire

Le Pays-de-la-Loire est une grande région qui englobe la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe et la Vendée. La préfecture se trouve à Nantes. A l’ouest, c’est l’océan Atlantique qui borde la région, au nord, on trouve la Bretagne et la Normandie, au sud, c’est la région Nouvelle-Aquitaine. Evidemment, vous avez deviné quel est le fleuve principal qui la traverse : c’est la belle Loire.

C’est une région particulièrement riche en patrimoine historique et en châteaux, mais, juste par curiosité, allez vous balader dans une autre ambiance : tous les deuxième dimanches du mois, au marché aux puces de Montsoreau, vous croiserez une foule de badauds, vivante, joyeuse, et aurez l’occasion de dénicher quelques trouvailles, quelques objets typiques ou anciens. Les puces de Montsoreau n’ont rien à envier au marché aux puces de Saint-Ouen, et autres institutions parisiennes. En plus la ballade est très agréable, le long des bords du fleuve.

Côté culturel, si je ne devais choisir qu’un musée, je choisirai le musée Jules-Verne, situé rue de l’Hermitage à Nantes, parce que j’aimais beaucoup cet écrivain dans mon enfance. Le glorieux personnage est né à Nantes, et la visite n’est pas trop longue. Elle permet de conserver un peu d’énergie pour se balader dans la ville !

Et pour vous promener sur une belle plage, choisissez les Sables-d’Olonne, au sud-ouest de Nantes. La côte offre aussi de superbes paysages. Personnellement, c’est la plage de Sauveterre, à Olonne-sur-Mer, que j’avais préférée. Elle est un peu sauvage. Si vous vous sentez l’âme plus citadine, restez dans la vieille ville des Sables-d’Olonne. J’avais par exemple bien aimé visiter le « musée du coquillage », rue du Maréchal Leclerc, surprenant, attachant, un brin désuet, et tout proche des bars et des restaurants locaux. C’est à ce moment-là qu’il vous faudra déguster la fameuse sole dite sablaise, poisson à chair blanche, ou la non moins savoureuse sardine sablaise. Tout cela se déguste frais et grillé juste ce qu’il faut, c’est tout simplement délicieux.

Il y a beaucoup à voir et à faire dans cette vaste région des Pays-de-la-Loire, alors commencez par petites touches, le temps d’un weekend ou d’une ou deux semaines. Vous pourrez toujours revenir pour voir le reste.

Le tourisme, ma passion

Je suis une passionnée depuis toujours par les voyages, mais, bizarrement, j’ai d’abord surtout cherché à voyager dans ma région d’origine. C’était peut-être une question de budget à l’origine, mais c’est surtout parce que je suis convaincue qu’il n’est pas besoin d’aller au bout du monde pour sortir de sa zone de confort, et faire de magnifiques expériences.

J’ai depuis suivi bien des routes, et toutes m’ont apporté une précieuse récolte de souvenirs, de rencontres et de belles images. Voyager est pour moi aussi nécessaire que l’air que je respire. Cependant, à chaque fois, mon secret est de bien planifier mes prochaines visites touristiques. Je ne veux pas perdre de temps à chercher.

Il m’est arrivé de voyager en couple, ou en groupe d’amis, mais je préfère presque maintenant voyager seule. C’est moi qui décide de tout, et en France, avec un minimum de bon sens, il n’y a aucun risque à voyager seule. Sur place, il m’arrive régulièrement de rencontrer d’autres touristes, et après on reste en contact, de loin en loin, on s’invite, on essaye de se revoir. On y arrive en général, et c’est très sympathique. J’ai ainsi un carnet d’adresses très bien rempli.

Avec un itinéraire précis, des idées de visites et d’activités, ainsi que des lieux d’hébergement prévus à l’avance, après il ne me reste plus qu’à me laisser couler dans l’aventure, et le plaisir de la découverte. J’ai l’esprit totalement libre pour apprécier la beauté des lieux, et le contact avec les locaux. Alors, faites comme moi, ouvrez vos ailes et envolez-vous ! J’ai d’ailleurs récemment trouvé le blog Altimage qui retranscrit bien cet esprit-là.

Avec un appareil photo et un grand sac à dos, une bonne paire de chaussures, vous êtes déjà prêt pour le bonheur de la découverte. Personnellement, j’ai pris l’habitude de faire un carnet de voyage pour chacune de mes escapades : il regroupe des photos, des adresses, et même quelques croquis. J’ai ainsi une petite bibliothèque dont je suis fière ! Il me tarde d’ajouter un nouveau volume à la collection.



La Côte d’Azur, la région la plus ensoleillée de France

Si vous voulez une destination au climat particulièrement doux et ensoleillé, la Côte d’Azur est faite pour vous ! Je n’en suis pas originaire, et depuis que je l’ai découverte, je ne peux plus me passer d’y revenir régulièrement.

La Côte d’Azur, c’est connu, est la région la plus ensoleillée de France, et c’est essentiel pour tous les apprentis baroudeurs qui veulent la parcourir. Car faire une activité ou visiter un lieu touristique dans le froid ou sous la pluie, c’est évidemment très moyen. Quand on se trouve en Ecosse ou en Suède, on fait avec et on trouve que c’est typiquement charmant, mais si on peut bénéficier d’un doux soleil pour éclairer sa route, alors moi je prends !

Le climat méditerranéen est très agréable, et plutôt clément toute l’année, même s’il peut y avoir des orages en septembre. Ce sont des trombes d’eau qui tombent rapidement, et après c’est déjà fini, on revient au soleil. Plus de trois cent jours par an. Profitez-en !

Comme la Côte d’Azur se caractérise aussi par un immense ruban de plages et de nombreux sports nautiques possibles, ce climat particulièrement doux est idéal. En été, sur la côte, il peut faire un peu trop chaud pour certains (dans les 28 degrés en moyenne). C’est peut-être alors le moment de découvrir l’arrière-pays, plus vert, un peu à l’ombre. Il est magnifique aussi. De très nombreuses excursions sont possibles, sur un bon réseau de sentiers de randonnées.

Nice, ma ville coup de cœur

A deux pas de l’Italie, entre Menton et Saint-Tropez, vous avez Nice, la belle ensoleillée. D’entrée de jeu, la vue est magnifique, sur ce coin de la Méditerranée qu’on appelle « la Baie des Anges » : tout un programme…Ce qui ne gâte rien, c’est que la ville est très facilement accessible, par route, par train, en avion…Dans l’antiquité, on disait « tous les chemins mènent à Rome », aujourd’hui, on pourrait dire, « tous les chemins mènent à Nice ! »

Une ville qui donne sur la mer, avec un port vivant et typique, vous procurera le plaisir de déguster de bons fruits de mer, dans une ambiance inimitable.

Pour manger sur le pouce, préférez un simple pan-bagnat, qui est une sorte de pain rond coupé en deux, imbibé d’huile d’olive, et garni de toutes sortes de bonnes choses, ou encore une pissaladière, qui est une sorte de tarte à l’oignon, aux olives et à la purée d’anchois, véritablement savoureuse. Poursuivez la ballade sur la promenade des Anglais ou la Promenade du paillon, puis perdez-vous dans les ruelles de la vieille ville, vous verrez, ce ne sera qu’une suite de bons moments. Quand je viens à Nice, je suis sûre d’y trouver à la fois le soleil, et la douceur de vivre.



En vacances ? Je choisis un gîte à Nice

Ma solution pour trouver facilement un logement pendant mes vacances, c’est de louer un gîte près de Nice. Cette solution n’a que des avantages : elle est moins chère qu’un hôtel, tout en assurant des conditions de confort et de propreté optimales. Comme un très large choix de gîtes est disponible sur Nice et ses alentours, il est aisé de réserver un pied-à-terre parfait, à deux pas des activités que vous souhaitez faire.

Pour un weekend à Nice, vous pouvez par exemple réserver un studio bien équipé, moderne, dans le vieux Nice : vous serez rentrés chez vous et à pied dès que vous le souhaiterez. Beaucoup de gîtes niçois disposent d’une vue imprenable sur la baie des anges, ou présentent l’avantage d’être niché dans les endroits plus vivants de la vieille ville.

Car il existe toutes sortes de gîtes, du studio pour baroudeur célibataire, au grand appartement pour tribu nombreuse ou groupe d’amis. Faites comme moi, utilisez les services d’un site de réservation en ligne. Les bons sites professionnels affichent des photos du gîte, en donnent toutes les spécificités et décrivent l’équipement du logement (s’il y a la wifi, une piscine, un barbecue, des équipements pour bébé…). Le prix est clairement affiché, il est possible de réserver, et vous disposez bien sûr des coordonnées du propriétaire, pour prévoir avec lui en direct de l’heure d’arrivée, et l’appeler pour les détails si vous en avez besoin.

Accessoirement, les propriétaires de gîtes sont notés, après coup, par leurs clients. C’est le meilleur moyen de savoir où vous mettez les pieds. Des avis détaillés et impartiaux, sur les équipements, la propreté, l’accueil, le rapport qualité-prix, vous permettront de parfaire votre choix. Normalement, vous pourrez réserver directement en ligne.

Un gîte est la solution idéale pour visiter Nice à votre rythme. En plus, vous pourrez préparer vos repas à domicile, ce qui est une solution tout à la fois économique et confortable. Vous aurez l’impression d’être chez vous. C’est un peu comme si vous achetiez une maison de vacances, pour le temps dont vous disposez, et sans avoir à payer la taxe d’habitation ou le ravalement de façade.

Appartement ou maison ? Contactez une agence immobilière à Nice

Pour trouver un logement de vacances sans mauvaises surprises à l’arrivée, pour savoir si vous serez mieux dans un appartement ou une maison, sous le beau soleil de la Méditerranée, le plus simple est sans doute de contacter une agence immobilière à Nice. Plus de renseignements ici : https://www.haussmannrealestate.fr/

Avant de les appeler, ou de visiter un site dédié, prenez juste le temps de noter sur un papier votre budget possible, le nombre de personnes à héberger (donc le nombre de couchages requis), et vos envies, de piscine, de barbecue, de ballades dans l’arrière-pays ou de sorties au cœur de la vieille ville niçoise. Votre séjour sera-t-il sportif, culturel, ou dédié au repos le plus total sur la plage ? Après, il suffit d’utiliser leur savoir-faire, pour dénicher la bonne adresse.

Les agents immobiliers de Nice connaissent bien leur ville, c’est leur métier. Ils disposent aussi d’un catalogue de biens sérieux proposés à la location : ils pourront vous décrire précisément les biens disponibles qui répondent à vos attentes. Ils seront capables également de vous donner des précisions essentielles sur leur localisation, car Nice est aussi une ville très étendue.

Un appartement haut perché au cœur du vieux Nice peut avoir un charme fou, mais il se peut aussi que votre tribu profite mieux de ses vacances dans une belle villa avec piscine privative, jardin ombragé, et vue imprenable sur la Baie des Anges.

Faire appel directement à une agence est beaucoup plus efficace que d’essayer de rechercher tout seul la perle rare, entre deux pauses café au travail, durant la pause repas, ou le soir chez vous quand vous êtes fatigué…Une agence de voyage se basera sur vos critères précis de demande et sur vos possibilités de budget, et vous proposera rapidement une sélection de qualité, des biens présentés par des personnes fiables dont ils seront les garants. C’est l’assurance de poser de bonnes bases pour vos futures vacances.



Une fois le logement parfait trouvé, il ne vous restera plus qu’à profiter pleinement de vos vacances. Au-delà de Nice, toute la région regorge de beautés à découvrir et de sites à explorer : Cannes, Grasse, Cagnes-sur-Mer, Port-Grimaud, Juan-les-Pins, Antibes, Gorbio, Biot et Vallauris… Personnellement, j’ai été enthousiasmée par un périple en ferry depuis Cannes, qui m’a permis de visiter les îles de Lerins. J’ai aussi beaucoup aimé parcourir le musée Pierre Bonnard de Cannes. Tiens, un peintre des reflets et de la lumière, parfait pour la région de la Côte d’Azur.

On dit que le mal du siècle, c’est la déprime. Alors, pour ne pas céder à l’atmosphère tristounette d’un quotidien sans surprise, faites comme moi, réalisez vos rêves de ballade. Planifiez un voyage pour découvrir les beautés des régions de France. J’espère vous avoir transmis ma passion, et vous avoir donné quelques idées de visites. Le tourisme en France s’organise facilement et peut être très abordable. Même un weekend suffit, pour retrouver le sourire, enrichir sa vie de beaux souvenirs, et avoir le moral au beau fixe !